Image d'introduction
Date de publication
Texte d'introduction

Entre niveau de vie bon marché et climat économique au beau fixe, le Portugal connaît un engouement sans précédent de la part des investisseurs, notamment les créateurs de start-ups. Vous êtes, vous aussi candidat, à l’expatriation au Portugal pour y lancer votre activité ? Voici 5 arguments qui confirmeront votre projet.

Corps de l'article

1. Un climat économique favorable à la création d’entreprise au Portugal

Si le pays a souffert d’une grave crise financière en 2010, les indicateurs économiques du Portugal sont aujourd’hui repartis à la hausse.

Le taux de croissance s’est élevé à 2,2 % en 2018, tiré par la demande intérieure. Dans le même temps, le taux de chômage a chuté à 6,7 % et a enregistré un taux stable de 6,6 % en 2019. 

Moteur du développement économique du Portugal, le secteur des services représente 75,1% du PIB et emploie près de 68,7 % de la population active. L’arrivée du Web Summit à Lisbonne témoigne également de la montée en puissance du secteur des biotechnologies et de l’informatique. Chaque année, ce sont ainsi 2000 start-ups qui se réunissent dans la capitale portugaise que l’on surnomme la Silicon Valley européenne !

2. S’expatrier au Portugal, un terreau fertile pour lancer une activité

La main-d’œuvre au Portugal est bon marché, de plus en plus qualifiée et elle parle anglais. Le pays a effectivement choisi d’investir dans un système éducatif de première catégorie, qui forme nombre de développeurs web, designers, experts en UX… Des compétences très recherchées par les start-ups.

En parallèle, le niveau de vie, qui tend certes à augmenter à Lisbonne et Porto, reste néanmoins largement inférieur à celui pratiqué dans la plupart des grandes villes européennes. 

3. Des démarches administratives simplifiées pour créer une entreprise

Ces dernières années, le Portugal n’a eu de cesse de simplifier les démarches administratives de création d’entreprise, pour attirer les capitaux et investisseurs étrangers. Le dispositif « Empresa na Hora » propose par exemple de créer sa petite entreprise en moins d’une heure.

Pour les autres types de sociétés équivalentes aux SA et SARL françaises, il faudra à peine quelques heures de plus pour remplir les formulaires et enregistrer sa start-up auprès des différentes administrations. Des partenaires se tiennent également à disposition pour réaliser ces démarches à la place des investisseurs.

Lire aussi : Start-up : les meilleurs pays pour s’implanter à l’étranger

4. Les incubateurs de start-up fleurissent au Portugal

Aujourd’hui, le Portugal compte plus de 2 300 start-ups, dont plus d’un tiers sont étrangères. Les raisons de ce succès ? La forte digitalisation du pays, une foule d’incubateurs spécialement destinés au développement des jeunes pousses et le soutien de business angels et de fonds de capital-risque.

En parallèle, les espaces de coworking émergent un peu partout dans le pays, notamment à Lisbonne, tout comme les cabinets de mentorat dont les conseils sont très souvent gratuits.

5. Un visa portugais spécifique pour créer une start-up

Le Start-up Visa peut être accordé à des investisseurs non européens si le projet présente un caractère novateur, un fort potentiel de croissance et que les fondateurs envisagent d’installer leur start-up au Portugal à la fin du programme. 


Expatrié au Portugal ? Optez pour l’assurance santé d’APRIL International

Au Portugal, les travailleurs indépendants sont couverts par le système de protection sociale national, comme tous les autres résidents du pays. En s’adressant aux médecins et établissements du Service national de santé, leurs frais d’hospitalisation sont entièrement pris en charge, et leurs consultations couvertes avec un ticket modérateur de 4,50 € pour une consultation généraliste, et de 7 € pour une consultation généraliste. Mais les frais dentaires ou d’optique ne sont absolument pas remboursés. Idem pour les consultations  ou séjours en cliniques privées, souvent plus disponibles que le réseau public. 
 
Pour que vos dépenses de santé soient suffisamment remboursées, disposer d’une assurance complémentaire est donc indispensable. Et en choisissant la solution pour expatriés d’APRIL International, vous êtes couvert au Portugal mais aussi lors de vos séjours temporaires, partout dans le monde en cas d’accident ou d’urgence médicale.
 

Titre articles poussés
En savoir plus sur : S’implanter à l’étranger