Image d'introduction
Businessman on the phone in London city hall
Date de publication
Texte d'introduction

1ère place financière d’Europe, 5ème économie mondiale, 3ème destination des IDE après les États-Unis et la Chine... Aucun doute, malgré le  Brexit, le Royaume-Uni demeure un marché dynamique pour les entrepreneurs qui souhaitent s’implanter à l’étranger. S’ajoutent à cela un régime fiscal favorable aux entreprises et un droit du travail très flexible. Découvrez dès à présent les formes juridiques les plus courantes pour vous implanter rapidement au Royaume-Uni.  

Corps de l'article

Sole trader : l’auto-entreprenariat à l’anglaise

Pour ceux qui souhaitent se lancer seuls et rapidement, le statut de sole trader ou self-employed est le plus approprié pour une activité freelance. Cela ne vous coûtera rien. Il vous suffira juste de vous enregistrer auprès du HMRC (Her Majesty’s Revenue & Customs) dans les 3 mois suivant le lancement de votre activité

Bon à savoir : Vous pourrez déduire certaines dépenses professionnelles comme votre abonnement internet, vos frais de téléphone et de transport, voire une partie de votre loyer si vous travaillez depuis chez vous.

2 dernières choses à savoir : 

  • Vous devrez vous acquitter de 2,75 £ / semaine de cotisations sociales (National Insurance).
  • Vous ne serez pas imposable si votre activité ne génère pas plus de 10 600 £ de chiffre d’affaires par an. Au-delà, le taux d’imposition est de 20%. 

Les partnerships

Vous souhaitez vous associer sans créer à proprement parler une société ? Le partnership est une alternative simple à mettre en place à condition toutefois de maîtriser les codes du business anglo-saxon. Ouverte à partir de 2 et jusqu’à 20 associés, les profits sont répartis entre les différents partenaires. 

Attention, un partnership ne constitue pas une personne morale. Tous les associés sont imposables sur le revenu et leurs biens personnels peuvent être saisis en cas de faillite. C’est pourquoi certains préfèrent constituer un Limited Partnership, une forme juridique distincte qui n’impose pas de responsabilité solidaire.

Moins de 24h pour créer une Private Limited Company

Sujette au droit des sociétés, la Limited ou Ltd reste la forme juridique la plus courante pour s’implanter au Royaume-Uni. Bien qu’elle soit plus exigeante administrativement, elle reste très rapide à mettre en œuvre. Pour la créer, il vous faudra au moins : 

  • Un administrateur : director
  • Un associé détenant une part de la société : shareholder
  • 1 £ de capital 
  • Un bureau enregistré sur le sol britannique

Le capital est réparti entre les différents associés et leur responsabilité est ainsi limitée selon leur apport, contrairement au Sole trader ou au partnership.

Autre avantage, les bénéfices réalisés peuvent soit être convertis en dividendes pour les associés, soit sous forme de salaires pour les employés. Ce qui permet d’optimiser la fiscalité de l’entreprise selon les années d’activité. 

Enfin, l’administrateur ou director n’a pas l’obligation de résider au Royaume-Uni. 

APRIL International vous accompagne dans toutes vos ambitions !

Vous ou certains de vos salariés s’expatrient au Royaume-Uni ? Le bien-être de votre entreprise passe aussi par la santé de ses collaborateurs ! C’est pourquoi APRIL International vous propose des solutions d’assurance expatrié et d'assurance salarié en mission adaptées à chaque projet. 

Titre articles poussés
Le plein de conseils & infos pour s'implanter à l’étranger